Menu

Permis à 1 euro/jour à Chartres

L’auto-école à Chartres à proximité de Mainvilliers, Lèves, Lucé et Champhol, partenaire de l’opération “permis à un euro par jour”, vous propose de financer votre formation de conduite à l’aide d’un prêt à taux zéro.

Principe du permis à 1 euro/jour, auto-école à Chartres

Le permis à un euro par jour, créé en 2006, a pour objectif de faciliter l’accès au permis de conduire, notamment aux étudiants, tout en garantissant un apprentissage théorique et pratique de qualité.

Ce dispositif est réservé aux candidats aux permis B (véhicules légers), A, A1 ou A2 (motos), âgés de 15 à 25 ans à la date de signature du contrat de formation.

Vos leçons de conduite peuvent donc être réglées à l’aide d’un prêt dont les intérêts sont pris en charge par l’État. Le montant de vos mensualités ne peut dépasser 30 euros par mois (soit un euro par jour).

Cette aide doit être utilisée pour financer la formation initiale ou des modules complémentaires, après un premier échec à l’examen de conduite.

Auto école à Chartres

Vous avez besoin de plus d’informations ?

N'hésitez surtout pas à nous contacter au 02.37.36.74.46
Nous nous ferons une joie de répondre à toutes vos questions !

Contactez-nous

Permis à 1 euros

Modalités de souscription du prêt

Après la signature du contrat de formation, une demande de prêt doit être présentée auprès d’un établissement financier partenaire de l’opération “permis à un euro/jour” (banque, établissement de crédit, société d’assurance…).

L’organisme prêteur exige parfois une caution lorsque les revenus du souscripteur sont jugés insuffisants. Lorsque celui-ci est mineur, l’emprunt est alors souscrit par ses parents.

En cas d’acceptation de la demande, la somme est versée directement sur le compte bancaire de l’auto-école, après l’expiration d’un délai de rétractation de 14 jours.

Le prêt accordé en vue de financer une formation initiale peut être de 600, 800, 1 000 ou 1 200 euros. Son montant ne peut toutefois excéder 300 euros dans le cadre d’un enseignement complémentaire.

Consultez également :